3 caractéristiques de base d’une bonne assurance commerciale

13 Nov 2017

Choisir une assurance commerciale adaptée à son entreprise est primordial afin de couvrir l’ensemble des risques potentiels, tout en protégeant ses actifs. Trop souvent, les dirigeants négligent de se procurer les couvertures appropriées et se retrouvent démunis en cas de situations d’urgence. Il est pourtant possible de mettre en place une assurance commerciale adéquate pour une entreprise précise, notamment avec l’aide d’un courtier en assurances, afin de sélectionner une couverture parfaitement adaptée à vos activités commerciales.

Garantie pour les biens et les bâtiments

En cas de destruction ou de dommages causés par un sinistre, l’assurance doit couvrir les biens et les bâtiments appartenant à l’entreprise. Lors de la signature du contrat, une limite est attribuée à la valeur des biens et des bâtiments. Cette limite doit être réactualisée régulièrement de manière à intégrer les biens récemment acquis ou encore les travaux et embellissements effectués dans les bâtiments. Il est important de vérifier également le montant de la franchise applicable, ainsi que la base de règlement (valeur à neuf ou valeur au jour du sinistre).

Garantie des pertes d’exploitation

Si les actifs de l’entreprise valent un certain prix, l’essentiel de la valeur du fonds du commerce repose toutefois sur l’activité. La perte de chiffre d’affaires, voire de clientèle, est le plus gros risque pour une compagnie, pouvant se retrouver rapidement en situation de faillite.

En raison du développement des technologies ainsi que la modernisation des processus économiques, la proportion des pertes de revenu dans le coût total d’un sinistre est croissante. Le versement d’indemnités au titre des pertes d’exploitation,  a pour objectif, suite à un sinistre couvert, de permettre à l’entreprise de couvrir la perte de revenus jusqu’à ce que l’activité normale reprenne son cours.

Garantie de la responsabilité civile

Aucune entreprise n’est à l’abri d’une erreur ou d’une poursuite en justice. Afin de protéger à la fois le dirigeant et la compagnie et éviter de mettre son existence en péril, une garantie en “responsabilité civile” est primordiale. La responsabilité civile générale permet de couvrir les risques de blessures causés à un tiers. La responsabilité civile professionnelle couvre quant à elle les poursuites judiciaires engagées par des clients dans le cas d’erreur, d’omission ou de négligences. La responsabilité civile pour les produits permet de protéger l’entreprise advenant un produit défectueux ayant causé des dommages à un tiers.

Les dirigeants et administrateurs de conseil d’administration ne sont pas non plus à l’abri de poursuites judiciaires si une faute de gestion est commise au sein de l’entreprise. Il est en conséquence vivement conseillé de souscrire une assurance responsabilité des administrateurs permettant de couvrir, entre autre, les compensations financières qu’ils peuvent être légalement tenus de payer à titre de dommages causés à une tierce personne.

Opérer une entreprise exige beaucoup d’investissements, d’énergie et de prise de risques.

Autant de bonnes raisons pour mettre en place une assurance commerciale adaptée à ses besoins et ainsi avoir l’esprit tranquille.

Share

Geska

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X

X