Qu’est-ce que le cyberrisque ?

Qu’est-ce que le cyberrisque ?
18 Jan 2016

Évolution des technologies, évolution des nouveaux risques 

Les entreprises se sont considérablement transformées depuis les dernières décennies. Il nous est désormais possible d’acheter en ligne, de payer nos comptes par internet et de conserver un nombre incommensurable d’informations sur un simple disque dur. La technologie avance et facilite notre travail, mais crée de nouvelles opportunités pour les criminels.

Vous êtes-vous déjà posé la question à savoir ce qu’il arriverait si un virus informatique s’en prenait à votre réseau et effaçait toutes vos données? Combien de temps vous faudrait-il pour gérer la crise et recouvrer la même efficacité qu’avant la perte de ces données? Vous faudrait-il regagner la confiance de vos clients?

À l’heure actuelle, la garantie du cyberrisque est probablement la plus jeune du marché de l’assurance, mais non la moins importante. Cette garantie – que l’on peut généralement greffer à un contrat d’assurance de base – couvre les dommages causés par une atteinte à la confidentialité des données. Saviez-vous qu’en 2014, 87 % des entreprises canadiennes ont connu un ou plusieurs incidents de piratage?[1] Saviez-vous également qu’au moins le tiers des incidents déclarés impliquent des entreprises ayant moins de 100 employés? Ce sont des statistiques plutôt préoccupantes dans le monde technologique actuel, d’autant plus que les PME représentent 98 % des entreprises canadiennes. [2]

Conséquences d’une attaque cybercriminelle :

Les répercussions d’une attaque cybercriminelle peuvent être illimitées. Atteinte à la réputation de l’entreprise, démêlés judiciaires, pertes de ventes possibles et nécessité d’améliorer la sécurité du réseau informatique n’en sont que quelques-unes. Par conséquent, les coûts liés à ce type d’attaque peuvent eux aussi grimper en flèche.

En 2013, le Centre antifraude du Canada (CAFC) a reçu plus de 16 000 plaintes de fraude informatique, ce qui représente des pertes de plus de 29 millions de dollars.[3] Ceci est pour l’ensemble du pays, mais à petite échelle, quelles seraient les conséquences financières pour votre entreprise?

De façon générale, les contrats de base en assurance des entreprises excluent les pertes financières dues à la cybercriminalité. Donc, si vous devenez malencontreusement la victime d’un virus ou d’un vol d’informations financières, vous devrez endosser seul les contrecoups de cette attaque.

Lorsque votre réseau est piraté et son contenu étendu sur la place publique, c’est la renommée de votre entreprise qui est mise en jeu. En vous prémunissant de la garantie cyberrisque, ce n’est pas seulement vous qui aurez l’esprit tranquille, mais aussi vos fournisseurs et les clients avec lesquels vous transigez. En optant pour cette couverture d’assurance, vous vous démarquez auprès de vos partenaires d’affaires et des compétiteurs. Vous prouvez que vous prenez au sérieux la confidentialité des informations qui vous sont transmises et que vous faites tout ce qui est en votre pouvoir pour les préserver.

Étendue de la protection :

Au quotidien, les atteintes à la confidentialité des données peuvent prendre plusieurs formes : vol ou perte d’un ordinateur portable et les données qui y sont conservées; égarement de dossiers papier détenant de l’information importante ; piratage d’un système informatique, entraînant l’accès non autorisé à des renseignements personnels.

Que vous soyez un fabricant, un détaillant ou une entreprise de services, l’assurance cyberrisque est donc tout indiquée pour peaufiner votre couverture d’assurance et renforcer la protection de votre patrimoine ainsi que de votre notoriété.

L’étendue de cette couverture varie en fonctions des assureurs. Il est donc important d’identifier vos besoins pour trouver le produit le mieux adapté à votre entreprise.

L’assurance cyberrisque couvre notamment les points suivants :

  • Les coûts encourus pour aviser les clients de violation de la sécurité
  • Les frais de relations publiques
  • Les frais de défense
  • Les frais d’expertise et d’enquête
  • Les pertes d’exploitation
  • Le remboursement des sommes fraudées
  • Frais de réparation d’équipements et restauration des données
  • Amendes et pénalités gouvernementales

La plupart des assureurs offrent un produit adapté aux entreprises d’aujourd’hui, judicieusement conçu et …abordable! Dépendamment du programme sélectionné et les besoins de votre entreprise, vous prémunir de cette garantie pourrait vous coûter aussi peu qu’une dizaine de dollars par mois.

Alors, n’hésitez plus! Communiquez avec votre courtier Geska pour en discuter.

 

[1] Selon une étude menée par The Boiler Inspection and Insurance Company of Canada

[1] Selon le rapport de la BDC Les PME d’un Coup d’œil, réalisé en août 2011 (https://www.bdc.ca/FR/Documents/other/PME-coup-d-oeil-ete2011.pdf )

[1] Source: rapport de la GRC Cybercriminalité: survol des incidents et des enjeux au Canada (http://www.rcmp-grc.gc.ca/pubs/cc-report-rapport-cc-fra.htm)

Share

Geska

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X

X